Les Bureaux régionaux de la MINUSMA à Tombouctou et Gao ont aussi commémoré la Journée Internationale des Casques Bleus, le 29 mai dernier. À Tombouctou, une séance d’information et de sensibilisation a été menée sur les activités du personnel en uniforme dans le Secteur Ouest, au profit des populations rurales de la Commune d’Alafia. À Gao, c’est par une cérémonie et une parade, que cette journée a été commémorée.

La cérémonie s’est déroulée au village d’Amadia, dans la Commune d’Alafia, en présence du Maire, du Chef de village, des religieux, des notables ainsi que d’une forte délégation de la Mission onusienne, composée de civils, de militaires et de policiers avec à leur tête, le Chef de Bureau par intérim, Mamane Sani Moussa. L’activité a réuni environ 150 personnes, parmi lesquelles des représentants des associations de jeunes, de femmes et des leaders communautaires des villages de Ahara, Toya et Korioumé.

Les interventions du personnel en uniforme, la lecture du message du Secrétaire Général des Nations Unies, ainsi que des témoignages des communautés sur les actions de la MINUSMA ont fait partie des temps forts de cet évènement.

Le Maire de la Commune Alafia, Yehya H Konta, dans son allocution de bienvenue, s’est dit très ému de l’initiative de la MINUSMA pour la célébration de cette journée de commémoration qui honore ces hommes et femmes qui œuvrent à travers le monde entier au service de la paix, dans sa localité et avec ses communautés. « Depuis la crise de 2012, nos communautés n’ont pas bougé d’ici parce qu’elles n’ont pas où aller. Nous vous sommes éternellement reconnaissants d’avoir contribué à leur stabilité à travers vos actions en leur faveur et vos multiples patrouilles de sécurisation pour leur protection », a-t-il déclaré.

Quant au Chef de Bureau par intérim, Mamane Sani Moussa, il a rassuré les communautés sur la volonté de la MINUSMA de soutenir les efforts des autorités maliennes pour la mise en œuvre effective de l’Accord pour la paix. « La MINUSMA n’est pas une organisation humanitaire, mais une Mission politique des Nations Unies, déployée au Mali pour soutenir le Gouvernement malien et tous les acteurs impliqués dans le processus de paix, à consolider la réconciliation nationale. Par ailleurs, nous menons des actions en faveur des communautés dans leur diversité, à travers le financement des projets de stabilisation pour accompagner ce processus, » a-t-il insisté.

C’est dans une atmosphère conviviale avec un accueil chaleureux, réservé par des communautés, que l’Adjoint du Commandant du Secteur Ouest de la MINUSMA, a rendu hommage aux Casques bleus de l’ONU œuvrant dans ce Secteur pour contribuer à la restauration de la paix dans cette zone du Mali. « Nous savons que vos aspirations sont la paix et la sécurité. Il est de notre devoir, avec l’ensemble des acteurs locaux et nationaux, de faire en sorte que ses aspirations soient satisfaites. Cela n’est possible que si chacun joue son rôle », a-t-il lancé.

C’est sous des tentes dressées sur une dune de sable que les communautés d’Amadia et des villages environnants, ont participé à ces moments de célébration avec le personnel de l’ONU. « Ça a été une opportunité pour nous de découvrir cette journée et de connaître davantage les soldats de la paix. Désormais, nous pouvons échanger avec vos patrouilles sans réserve ni gêne, car votre action concourt à notre quiétude », a déclaré Habibatou Agousmane, habitante d’Amadia.

C’est dans une atmosphère conviviale avec un accueil chaleureux, réservé par des communautés, que l’Adjoint du Commandant du Secteur Ouest de la MINUSMA, a rendu hommage aux Casques bleus de l’ONU œuvrant dans ce Secteur pour contribuer à la restauration de la paix dans cette zone du Mali. « Nous savons que vos aspirations sont la paix et la sécurité. Il est de notre devoir, avec l’ensemble des acteurs locaux et nationaux, de faire en sorte que ses aspirations soient satisfaites. Cela n’est possible que si chacun joue son rôle », a-t-il lancé.

C’est sous des tentes dressées sur une dune de sable que les communautés d’Amadia et des villages environnants, ont participé à ces moments de célébration avec le personnel de l’ONU. « Ça a été une opportunité pour nous de découvrir cette journée et de connaître davantage les soldats de la paix. Désormais, nous pouvons échanger avec vos patrouilles sans réserve ni gêne, car votre action concourt à notre quiétude », a déclaré Habibatou Agousmane, habitante d’Amadia.

La journée s’est achevée par un don de produits alimentaires aux communautés, par les contingents déployés dans cette région, en signe d’amitié et de solidarité.

À Gao aussi, les habitants ont honoré leurs Casques bleus

Au Super Camp de la MINUSMA, en présence du Chef de Bureau par intérim de la Mission, Issa Thioune, du Commandant du Secteur Est, du Chef de la Police des Nations Unies UNPOL, ainsi que des Commandants des contingents mais aussi du personnel civil, près de 500 personnes ont rendu hommage aux Casques bleus de l’ONU. L’hymne du Mali et des Nations unies ont retenti, suivis d’une minute de silence, en mémoire de celles et ceux qui ont sacrifié leur vie, afin de protéger les civils et maintenir la paix.

La célébration a continué par une parade militaire accompagnée par la fanfare sénégalaise et l’honneur au drapeau des Nations Unies. Le Commandant de Secteur Est et le Chef de bureau par intérim ont rendus tour à tour hommage aux Casques bleus de la Mission.

Bureau de la Communication Stratégique et de l’Information Publique de la MINUSMA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *